Covid-19 et assurances voyages : quelles garanties pour les assurés ?

3 min read

La propagation du Covid-19 a bouleversé le quotidien des assureurs dans de nombreux domaines notamment celui du tourisme, avec une explosion du nombre de demandes d’annulation et remboursement de voyages.

En règle générale, si le client est assuré, les frais d’annulation sont remboursés uniquement en cas de maladie affectant l’assuré lui-même au moment du départ (hospitalisation, contre-indication avec justificatif médical) ou affectant un des proches. La notion de proche s’entend plus ou moins largement. Il convient de se référer au contrat de vente pour connaître l’étendue et les exclusions qui peuvent varier d’un contrat à un autre. Mais qu’en est-il de l’annulation pour risque pandémique ? Est-il possible d’être assuré pour un rapatriement ?

Le risque pandémique n’est pas une cause d’annulation

Un client ayant souscrit à une assurance annulation, ne pourra pas faire valoir le risque pandémique. Ce risque n’est pas expressément stipulé dans les clauses du contrat. Le cas de force majeure n’a pas non plus l’air de fonctionner. La réponse des assureurs est claire, c’est non ! Il est également impossible de demander à son assurance, un vol de rapatriement.

Les compagnies aériennes traditionnelles ou low-cost quant à elles, jouent le jeu. Si elles annulent un vol de leur plein gré pour cause de Covid-19, le remboursement sera entier ou le report accepté. En revanche, si le client décide d’annuler son voyage alors que la compagnie continue d’assurer le vol, les assurances expliquent que la cause épidémique, n’est pas une raison valable d’annulation. Seul un passager malade peut demander l’annulation. De nombreuses règles dérogatoires exceptionnelles à la règle générale ont été mises en place récemment chez les compagnies aériennes pour les voyageurs souhaitant annuler ou reporter leur voyage à cause du Coronavirus. Ces nouvelles conditions sont tout de même entourées.

Certains assureurs proposent aujourd’hui, des polices qui prennent en compte les épidémies, comme Valeurs Assurances et son contrat « Force majeure » qui accepte le risque pandémique comme cause d’annulation.

Rapatriements au cas par cas

Les grandes sociétés d’assistance se réunissent régulièrement au Quai d’Orsay, pour voir au cas par cas, et pays par pays, comment rapatrier nos compatriotes. Le Syndicat National des sociétés d’Assistance explique que « Les rapatriements de masse sont pris en charge par l’État français » ; ainsi les assurances ne sont pas sollicitées. Les assurés s’étant rapatriés individuellement, au début de la crise sanitaire, ne vont pas pouvoir se faire rembourser leur billet.

Assurance des cartes bancaires

Toutes les cartes de paiement premium comportent une assurance annulation voyage. Elles sont en revanche assez restrictives. L’assurance est plafonnée à 5 000 € par an et ne couvre l’assuré qu’en cas de maladie, de décès d’un membre de la famille, de préjudice grave au domicile ou de licenciement économique. L’annulation ou l’achat d’un vol pour cause de Covid-19, ou plutôt pour risque épidémique, ne sera pas pris en charge.

A l’heure à laquelle nous écrivons, les banques et Visa / Mastercard se renvoient la balle. Alors que Visa et Mastercard font leur réputation avec ces fameuses assurances voyages, les 2 sociétés expliquent que ce sont les banques partenaires qui sont maîtres de la situation lors de la souscription des assurances. Les banques assurent le contraire.

En tout cas, une certitude subsiste, si le client est malade il peut annuler son billet. En revanche, s’il souhaite annuler ou reporter son voyage pour cause épidémique, la seule solution est de contacter la compagnie aérienne et regarder les conditions qui s’appliquent.

Cet article Covid-19 et assurances voyages : quelles garanties pour les assurés ? est apparu en premier sur InsuranceSpeaker.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *