Covid-19 : Petit-déjeuner entre collaborateurs en toute sécurité

3 min read

En ces temps de confinement, les temps de repas collectif prennent une tout autre saveur. Généralement, ces moments simples entre collaborateurs ne se soucient guère des multiples gestes arrière qui sont indispensables à la lutte contre la pandémie. Ce n’est pas pour autant qu’il faut y mettre un terme. Afin d’éviter la contamination et de continuer à partager des moments simples entre collaborateurs, il existe différentes solutions à part le masque de protection. Ce guide nous donne des astuces pour arriver à partager nos repas entre collègues loin du covid-19.

Alors que le coronavirus continue à faire des ravages, les gestes arrière nous offrent la possibilité de continuer à vivre tout en assurant la sécurité de nos proches et des personnes fragiles.

Afin de manger protégés, il est essentiel de manger isolé. Ce serait certainement l’idéal afin de se sécuriser soi-même et de protéger les autres. Toutefois, le but essentiel des repas entre collègues est de se créer des liens d’affinités et non de se distancer. Pour combattre le côté antisocial du covid-19, les gestes arrière sont nécessaires en tout temps.

Il n’est certainement pas facile de rester vigilant au quotidien, plus précisément pendant les instants qui invitent à la détente. D’ailleurs, le risque de contamination est maximum lorsqu’on est dans un endroit close. Ainsi, il est conseillé de prendre les repas entre collègues en plein air.

L’arrivée de l’hiver rend néanmoins cette astuce invalide, car il serait de plus en plus difficile de rester dehors à cause du froid hivernal. Mis à part le manger seul et les repas en plein air, il existe d’autres astuces qui sont tout aussi efficaces pour combattre la propagation de la pandémie.

Le face-à-face

Parmi ces astuces il y a le bannissement du déjeuner en face à face. Pour ce faire, il est nécessaire de restreindre le nombre de convives à 2 ou 3 individus. Le face-à-face est déconseillé au-delà de ce seuil. Ce petit nombre de convives permet de manger ensemble en gardant la distance de sécurité exigée. Dans le pire des cas, vous pouvez même envisager de manger dos à dos pour vous éviter de manger seul.

Une hygiène irréprochable

Ce virus nous offre la possibilité de reprendre les notions d’hygiène de base, que l’on avait oubliée au fil du temps. Ces notions impliquent de se laver les mains régulièrement au cours de la journée, notamment avant de prendre son repas.

En plus de l’hygiène des mains, il faut aussi désinfecter la zone de repas dès qu’on arrive sur place. La réalisation de cette tâche nécessite l’usage de l’eau et du savon ou des lingettes antibactériennes.

Le masque dans son étui

Le masque n’est pas nécessaire pendant les repas. Si vous portez un masque jetable, mettez-le directement à la poubelle lorsque vous allez manger, et mettez-en un nouveau une fois le repas terminé.

Dans le cas où vous portez un masque lavable, veillez à le placer dans une petite pochette en plastique afin de ne pas contaminer le reste de vos affaires en le plaçant dans votre sac.

Dans tous les cas, il faut éviter de le garder et de l’abaisser à chaque buchée. Le mouvement de va-et-vient du masque augmente les risques d’infections.

Privilégier les repas faits maison

Au final, la meilleure des solutions reste toujours celle des plats faits maison. De cette manière, l’origine des produits et des contenants est connue et les risques d’exposition sont diminués. Si vous optez pour le repas à emporter, faites en sorte de désinfecter votre barquette de nourriture dès lors que vous l’avez en main.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *