Interview de Valerie Pasmanian, Le p’tit sniff : “Sentir et Ressentir”.

4 min read

Comment allez-vous et comment va votre famille en ces temps de COVID-19 ?

Valerie Pasmanian : Tout va bien je vous remercie.

Parlez-nous de vous, de votre carrière et de la manière dont vous avez créé ou rejoint Le p’tit sniff

Valerie Pasmanian : J’ai une grande  passion pour les odeurs.

Issue d’une formation en arts appliqués, les rencontres m’ont conduit à travailler dans les maisons de parfums  en tant que  directrice artistique.

20 ans d’expérience ont développé chez moi la passion des parfums et surtout des odeurs  qui, Invisibles et impalpables , ont un pouvoir puissant et mystérieux sur nos émotions.

L’éducation Olfactive est primordiale dès le jeune âge, car elle développe le sens  de l’imagination, du langage et surtout du goût.

Sa pratique est encore trop peu développée, est difficile à mettre en place, un peu par manque d’intérêt  pour ce sens longtemps déprécié et aussi par manque de matériel approprié.

C’est ainsi que m’est venue l’idée d’un outil 2.0. Pour faciliter  la découverte des parfums et des odeurs et éduquer notre Nez.

Comment Le p’tit sniff innove-t-elle?

Valerie Pasmanian : Le p’tit sniff est un diffuseur olfactif personnel à cartouches interchangeable.

Sans vaporisation de particules chimiques, ni persistance olfactive, il est simple à utiliser pour le plaisir de tous les nez petits et grands. Simple propre et interactif.

Comment la pandémie COVID-19 a-t-elle affecté Le p’tit sniff et comment gérez-vous cette crise?

Valerie Pasmanian : Nous travaillons beaucoup en collaboration avec des maisons de parfums pour créer un nouvelle experience  client nouvelle  dans les points de vente. Durant le 1 er confinement tout s’est arrêté  de Mars à Septembre 2020. Les lancements des parfums ont été reportés à 2021. Nous avons tenu grâce à un bon debut d’année 2020 , des commandes validées et un PGE. Nous avons mis notre salarié au chômage partiel.

Depuis Septembre, un nouvel usage du P’tit Sniff est apparu pour la rééducation olfactive.

Des personnes ayant perdu l’odorat à cause du Covid. J’ai commencé par aider mon entourage puis suis allée voir des Médecins ORL et nous avons fait un partenariat avec l’Institut de  la Science de la Vigne et du Vin de bordeaux , pour la rééducation des étudiants en Œnologie frappés d’anosmie post covid ; l’ISVV de Bordeaux,.

Ce protocole a tété médiatisé avec le P’tit Sniff  et Depuis nous recevons  de nombreuses commandes sur notre site.

Avez-vous dû faire des choix difficiles et quelles sont les leçons apprises?

Valerie Pasmanian : La leçon que j’ai tiré de ces derniers 6 mois est de ne jamais abandonner mais s’adapter ; si une piste ne fonctionne pas , regarder ailleurs , voir comment on peut apporter un bénéfice et à qui. Aujourd’hui les situations  changent vite et souvent , nous avançons sur des sables mouvants et par conséquent nos produits doivent s’adapter.

Comment gérez-vous le stress et l’anxiété pendant cette période et comment vous projetez-vous, vous et Le p’tit sniff dans le futur?

Valerie Pasmanian : Je gère l’anxiété par de la respiration en cohérence cardiaque, de la méditation qui me permettent de prendre du recul pour ne pas céder à la morosité  et m’apportent de la clairvoyance.

Il est difficile d’avoir une vision à long terme en ce moment. Le Futur oui mais à combien de temps ? dans 3 mois ? 6 mois ? 1 an ?

Le Covid a mis en lumière l’importance de l’odorat, car sa perte est un signe clinique représentatif , du coup les médecins et scientifiques s’y intéressent et l’anosmie (perte d’odorat)est prise en considération comme un réel Handicap.

La rééducation olfactive est le seul moyen de récupérer  ou du moins améliorer  ses facultés olfactives

Cf : anosmie.org

Ma vision : L’odorat est le sens du Futur

E souhaite pouvoir avec le p’tit sniff contribuer à aider les personnes dans la rééducation olfactive, mais aussi à l’éveil olfactif : travailler avec les odeurs dès le plus jeune âge est important pour l’alimentation, le langage, la communication, l’imaginaire.

Qui sont vos concurrents et comment comptez-vous tirer votre épingle du jeu ?

Valerie Pasmanian : Dans le  domaine du training olfactif, Les flacons d’Huiles essentielles ou de parfums et tout support à imprégner pour sentir : céramiques, papier absorbant, “feutres olfactifs”

Dans la customisation pour les maisons de parfum : Les dispositifs diffuseurs intégrés en magasin, les languettes papier avec les testeurs, les cônes en céramique ou en verre

Un mot de la fin ?

Valerie Pasmanian : Never give up !

Votre site web ?

Valerie Pasmanian : www.leptitsniff.paris

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *