L’assureur Zurich va supprimer 8000 postes, dont 750 en Suisse

2 min read

Le groupe Zurich Insurance entend supprimer quelque 8000 emplois d’ici à 2018, soit 15% des effectifs, après avoir vu son bénéfice net chuter de plus de moitié en 2015. En Suisse, 750 postes sont concernés.

L’assureur Zurich veut accélérer le rythme de sa restructuration pour améliorer sa rentabilité. Le plan de contraction des effectifs comprendra des suppressions d’emplois et des transferts de personnel, a indiqué jeudi le Zurich Insurance Group, qui compte quelque 55’000 salariés.

La Suisse n’est pas épargnée par la restructuration. Comme au niveau global, environ 15% des effectifs dans le pays seront concernés, soit 750 emplois.

Il est en revanche trop tôt pour détailler combien de licenciements seront effectivement prononcés globalement, et sur quels sites, selon le président.

Chute du bénéfice

Cette annonce fait suite aux résultats “décevants” pour 2015, également présentés jeudi. Le bénéfice net attribuable aux actionnaires a atteint 1,8 milliard de francs en 2015. Le chiffre d’affaires a lui reculé de 9% sur un an à 67,99 milliards.

Au niveau opérationnel, l’assureur a dégagé un résultat en forte contraction de 37% à 2,92 milliards de dollars.

Redresser la barre

“Le résultat décevant est consécutif aux défis déjà mentionnés et aux coûts de restructuration”, a indiqué Tom de Swaan, président du conseil d’administration et directeur général intérimaire.

Concernant l’année 2016, Tom de Swaan explique que l’exercice revêtira la plus haute priorité, notamment pour redresser la barre dans le domaine de l’assurance dommages.

ats/vtom

Arrivée du directeur accélérée

Après le départ du directeur général Martin Senn en décembre, l’assureur suisse avait annoncé le mois dernier son remplacement par Mario Greco en mai.

Ce dernier, arrivé en provenance de Generali, prendra finalement ses fonctions dès le 7 mars et les résultats annoncés jeudi illustrent l’ampleur de sa tâche.

L’action Zurich lourdement sanctionnée

A la Bourse suisse, en début d’après-midi, le titre Zurich dévissait de 3,3% à 198,70 francs, sur fond de SMI en perte de terrain.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *