Location de vans et de camping-cars à l’heure de la crise sanitaire : Interview avec Benoit Panel, co-fondateur de Yescapa, leader du secteur

4 min read

Rencontre avec Benoit Panel, Co-fondateur et CEO de Yescapa.

Tout d’abord, comment allez-vous et comment va votre famille en ces temps de COVID-19 ?

Benoit Panel : J’ai la chance que la plupart de ma famille n’a pas été touchée et que ceux qui l’ont attrapé aient eu une forme douce de ce virus. Quant à moi, tout va bien, merci!

Parlez-nous de vous, de votre carrière et de la manière dont vous avez créé ou rejoint Yescapa

Benoit Panel : Poussé par ma passion du voyage, j’ai démarré ma carrière au Ghana et en Centrafrique dans des fonctions commerciales et marketing en travaillant pour une entreprise de déménagement internationaux. Je l’ai poursuivi ensuite dans le secteur du sportswear au Panama puis dans des services de financements une fois rentré en France. Je ne connaissais donc rien au tourisme ni au digital avant de démarrer Yescapa.

C’est en voulant organiser des vacances en camping-car en 2011 que je me suis rendu compte des limites de l’offre de location existante, l’offre étant réduite à celle des loueurs professionnels. Il y a 9 ans Blablacar s’appelait encore covoiturage.fr, Airbnb n’avait pas encore de bureau en Europe mais les possibilités ouvertes par la sharing economy étaient déjà évidentes. J’ai eu la conviction que la location de camping-cars, vans et fourgons aménagés entre particuliers permettrait de combler les lacunes de l’offre en place et je suis allé présenter cette idée en participant à un startup weekend en Octobre 2011. J’ai rencontré sur place mon cofondateur, Adrien Pinson, et le projet que nous défendions a fait partie des lauréats. Suite à cela, j’ai quitté mon précédent emploi et nous nous sommes tous deux lancés à fond dans la préparation du projet avec pour objectif d’être prêts pour le printemps 2012.

unnamed 3

Comment Yescapa innove-t-elle?

Benoit Panel : L’innovation est une des valeurs clés de Yescapa.

Le concept même de Yescapa était innovant sur notre marché. Nous étions parmi les tous premiers au monde à lancer un service de location de véhicules de loisirs entre particuliers. En 2016, nous avons été, par exemple, le premier acteur à proposer une application mobile qui permette la digitalisation de la signature du contrat de location et la réalisation des états des lieux de départ et d’arrivée. Deux ans plus tard, nous avons également lancé une plateforme (www.occasions.yescapa.fr) destinée à sécuriser l’achat ou la vente d’un véhicule de loisirs entre particuliers et nous préparons quelques belles surprises à notre communauté d’utilisateurs pour ces prochains mois…

Comment la pandémie COVID-19 a-t-elle affecté Yescapa et comment gérez-vous cette crise?

Benoit Panel : La déclaration de la pandémie début Mars 2019 par l’OMS a été un stop brutal à notre activité. Nous sommes passés de 300 demandes de location quotidiennes à proche de zéro. Heureusement, dès la fin du premier confinement l’activité a pu reprendre immédiatement et il y a eu un effet de rattrapage. Nos ventes en Juin 2020 ont par exemple représenté le double de nos ventes de 2012 à 2014 inclus). Cela nous a permis de faire une belle croissance à deux chiffres en 2020 malgré cette crise sanitaire.

Avez-vous dû faire des choix difficiles et quelles sont les leçons apprises?

Benoit Panel : Nous nous étions préparés à faire des choix difficiles si le confinement avait duré plus longtemps ou si la reprise n’avait pas été aussi dynamique. La leçon que nous tirons de cette année 2020 est de veiller à préserver notre agilité pour pouvoir faire face aux évolutions, même soudaines, du marché.

Comment gérez-vous le stress et l’anxiété pendant cette période et comment vous projetez-vous, vous et Yescapa dans le futur?

Benoit Panel : Si le premier confinement a été à son commencement une vraie source de stress, nous avons appris à réagir et à nous organiser dans cette situation. Le second confinement est donc bien moins anxiogène. Par ailleurs, en chinois c’est le même idéogramme qui est utilisé pour désigner une crise et une opportunité.

La crise fait bouger les statu quo et les modes de vacances des clients. Pendant cette période très particulière, nous nous efforçons donc d’adapter nos process afin d’en ressortir plus agiles, plus résilients et mieux armés pour poursuivre notre croissance dans le futur.

Qui sont vos concurrents et comment comptez-vous tirer votre épingle du jeu ?

Benoit Panel : Si Yescapa est le leader européen des vacances itinérantes, nous avons cependant des centaines de concurrents sur nos différents marchés. Il y a quelques plateformes de locations entre particuliers dans chaque pays mais aucune n’a une dimension européenne. Si cette concurrence est bien réelle, la taille critique de Yescapa et les effets de réseaux induits nous donnent une bonne longueur d’avance. Il y a aussi et surtout les très nombreux loueurs professionnels spécialisés dans la location de vans ou de camping-cars. Depuis plusieurs années, nous travaillons avec un nombre croissant de ces professionnels en alignant nos intérêts : la communauté Yescapa bénéficie d’une offre de location renforcée et nous jouons le rôle d’apporteurs d’affaires à ces concurrents qui deviennent donc nos partenaires.

Un mot de la fin ?

Benoit Panel : AGILITÉ, que je complète par cette citation de Darwin me paraît bien correspondre à cette période hors-cadre : “Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s’adaptent le mieux aux changements.”

Votre site web ?

Benoit Panel : www.yescapa.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *