Pwiic, une plateforme coopérative au service des citoyens

5 min read

Interview de Laurent Debry de Pwiic, une plateforme de mise en relation qui permet de trouver ou de proposer n’importe quel service de proximité. 

Tout d’abord, comment allez-vous et comment va votre famille en ces temps de COVID-19 ?

Laurent Debry : Durant cette crise sanitaire, ma famille se porte bien et a été épargnée par la COVID-19. En espérant que cela dure et que nous pourrions bientôt tous nous rassembler à nouveau quand tout ira mieux.

Parlez-nous de vous, de votre carrière et de la manière dont vous avez créé ou rejoint Pwiic ?

Laurent Debry : Récemment diplômé d’un master en éducation aux médias, j’ai toujours porté un grand intérêt aux problématiques liées aux monopoles des réseaux sociaux traditionnels et des plateformes de l’économie collaborative de type capitalistique. Citons par exemple les problèmes relatifs à l’utilisation des données personnelles, la précarité pour les travailleurs des méga-plateformes, la pollution numérique, etc. Tous ces sujets m’ont toujours interpellé et m’ont motivé à rejoindre une société comme Pwiic. L’ambition de Pwiic est de redonner le pouvoir aux acteurs locaux et de casser les monopoles. Je rejoins totalement cette ambition et c’est mon leitmotiv au quotidien.

Comment Pwiic innove-t-elle?

Laurent Debry : Pwiic est une plateforme de mise en relation qui permet de trouver ou de proposer n’importe quel service de proximité. La plateforme est composée de communauté locales et thématiques qui permettent de s’entraider en tant que citoyen pour par exemple faire des courses, aller promener le chien du voisin, se faire aider pour des petits travaux à la maison, ou encore apprendre un nouveau sport ou trouver un soutien scolaire.

Sur Pwiic, vous pouvez créer votre communauté en un seul clic. Les marques, les villes et les groupements citoyens peuvent créer leur propre communauté, sans avoir à créer leur logiciel. Cela permet à tous de faire un pas vers l’économie collaborative et de promouvoir la solidarité et l’entraide.

L’innovation chez Pwiic s’articule autour de deux axes : la technologie et le commun. Au niveau technologique tout d’abord, Pwiic dispose d’un bot (robot intelligent) intégré à la plateforme, capable d’interpréter les demandes, de les localiser et de les envoyer aux bonnes personnes (pour exprimer un besoin, il suffit d’envoyer un Pwiic, une simple phrase). La plus-value innovante en matière de technologie de Pwiic s’explique aussi par le fait que le logiciel de Pwiic dispose de son propre Framework. C’est extrêmement rare et ce qui lui permet d’avoir ce caractère très modulable et évolutif. L’architecture de nos données est répartie dans des centaines de tables différentes, données qui elles-mêmes sont réparties sur de nombreux mini-serveurs qui disposent eux même de leur propre mini-framework, tout cela étant interconnecté par des centaines d’API. Pwiic est un logiciel complexe dont l’évolution possible est infinie.

Le deuxième axe d’innovation de Pwiic réside dans le fait que Pwiic est un commun numérique et dont les « commonors » sont les coopérateurs. Au niveau statutaire, Pwiic est une coopérative qui invite ses membres à devenir associés et veut organiser avec eux le partage du pouvoir (contrôle démocratique) et de la valeur. Par ailleurs, en dehors de la forme juridique, Pwiic veut organiser sur le plan opérationnel la participation de ceux qui sont inscrits aux développements et au fonctionnement de la plateforme.

Comment la pandémie COVID-19 a-t-elle affecté Pwiic et comment gérez-vous cette crise ?

Laurent Debry : La pandémie a eu pour effet positif de permettre à Pwiic de développer ses communautés. En effet, en quelques semaines, nous avons conclu de nouveaux partenariats avec des enseignes et marques de domaines différents, mais complémentaires qui ont lancé leur communauté d’entraide sur Pwiic : Par exemple, l’animalerie Tom&Co a créé sa communauté pour le bien-être des animaux, Le réseau belge de pharmacie Multipharma à ouvert sa communauté dans le but de développer l’entraide entre citoyens pour les courses et la livraison de médicaments, et enfin avec la coopérative Smart a créé une communauté d’entraide entre travailleurs autonomes. La solidarité est le maitre- mot en cette période trouble et nous sommes ravis d’avoir participé à cet élan solidaire.

A plus long terme, la période que nous traversons montre que le digital sera primordial dans l’avenir et Pwiic, par son modèle, a bien évidemment un rôle important à jouer dans ce contexte.

Avez-vous dû faire des choix difficiles et quelles sont les leçons apprises?

Laurent Debry : La période poussait à ce qu’on innove au quotidien et qu’on s’adapte aux nouveaux besoins consécutifs à la pandémie. La création de communautés avec des grandes enseignes et marques, en respectant chaque fois leurs spécificités, témoigne de cela.

Comment gérez-vous le stress et l’anxiété pendant cette période et comment vous projetez-vous, vous et Pwiic dans le futur?

Laurent Debry : Il convient de préciser que tous les employés sont en télétravail depuis la création de la plateforme en 2017. Il n’y a pas eu, par conséquent, de stress ou anxiété particulière en matière d’organisation du travail au niveau opérationnel.

La crise sanitaire montre l’importance du digital, et comme Pwiic est totalement dans ce domaine depuis sa création en 2017, nous pouvons être optimistes quant à notre rôle dans l’avenir et notre leitmotiv qui est de créer de l’entraide et de la solidarité en ligne.

Qui sont vos concurrents et comment comptez-vous tirer votre épingle du jeu ?

Laurent Debry : Nos concurrents principaux sont les plateformes traditionnelles. Il s’agit des plateformes on-demand qui organisent le travail à la tâche et les réseaux sociaux qui basent leur business sur l’utilisation de données personnelles.

Pwiic compte tirer son épingle du jeu en poursuivant dans la voie qui est la sienne, c.à.d. en s’appuyant sur l’innovation technologique et en proposant une alternative éthique, démocratique et socialement responsable par rapport aux grandes plateformes de l’économie collaborative capitaliste qui, elles, ont pour la plupart, un besoin important en capitaux qu’il faut rémunérer, la fragilité du business model basé sur l’hypercroissance, la création d’externalités négatives, etc.

Un mot de la fin ?

Laurent Debry : Comme expliqué précédemment, Pwiic souhaite devenir un réseau global puissant et capable de concurrencer les plus grands, tout en appartenant et en étant géré par tous ceux qui y contribuent : des usagers, d’autres coopératives, ou encore des (micro)communautés locales autogérées fixant leurs propres règles, tout en respectant les valeurs globales de ce commun numérique. C’est à vos lecteurs de jouer. N’hésitez pas à rejoindre notre plateforme !

Votre site web ?

Laurent Debry : https://pwiic.com/fr/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *