Société Générale et 5 startups ont 1 minute pour convaincre, et ça marche !

2 min read

L’avenir, vous l’avez entre les mains

Innovante par son concept, la campagne l’est aussi par son activation. « L’objectif média était d’engager les entrepreneurs, mais aussi le grand public à travers cette mécanique de dons inédite », poursuit Carolane de Carvalho, consultante plurimédia, Carat. C’est vous l’avenir, vous qui entreprenez et vous qui les soutenez !

« Dans les 3 premières années de leur vie, les startups ont besoin de gagner en notoriété et de récolter des fonds pour se développer », ajoute Patricia Zaharescu . « YouTube s’est imposé naturellement comme canal d’activation. La plateforme permet d’apporter de la visibilité aux startups et de mettre en place la mécanique participative via le principe du skip. »

Inhérent au format TrueView de YouTube, le skip après 5 secondes de visionnage devient la nouvelle mesure du temps. Et de l’argent. « Si le pitch du startuper ne convainc pas », explique Stéphane Aubin, Coordinatrice Média Digital, Société Générale, « vous skippez et n’abondez pas la cagnotte de la startup. Si vous allez au bout, vous soutenez le projet financièrement. » En parallèle, Société Générale opère un ciblage socio-démographique et affinitaire très précis, car « seul YouTube nous permettait de rentrer dans cette granularité de centre d’intérêt avec autant de volume. » Pendant 10 jours, la banque expose différentes cibles socio-démographiques avec une surpression de ciblages affinitaires pour chacun des projets. Bien sûr, un utilisateur ne pouvait pas rémunérer 2 fois la même startup.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *