Une nouvelle offre d’espace coworking à Paris

4 min read

La pandémie réinvente les modes de travail, les hôteliers et la startup MerciFelix l’ont bien compris.

Le coworking a su acquérir une réelle légitimité ces 5 dernières années. Début 2020, 1700 espaces de travail partagés étaient recensés en France.  L’évolution est constante, avec aujourd’hui 2% des espaces de bureau dédiés au coworking sur le territoire. Les projections vont jusqu’à 20% dans 10 ans selon le fondateur de l’un des réseaux les plus connus, « Bureaux à partager ».

Une nouvelle approche hôtelière

Plutôt que de s’engouffrer dans la logique habituelle de création d’espaces dédiés au partage des ressources, MerciFelix fait utiliser les espaces existants aux heures où ils sont vides habituellement. Pas bête…

Le concept, c’est de permettre aux hôtels de louer tous les espaces toujours vides la journée, quand leurs clients habituels de nuit ne sont pas présents. Si le principe existait déjà pour les chambres la journée, la startup va plus loin en proposant un espace coworking à paris par hôtel ou même des chambres bureau. Les offres sont multiples, de l’espace partagé à plusieurs, aux lieux plus confidentiels pour conserver une réelle discrétion. Des points importants lorsque l’on souhaite s’entretenir avec un client ou un collaborateur de façon privée.

approche hoteliere

Chambre bureau à l’hôtel ibis Courbevoie proposée sur MerciFelix

Une clientèle en mutation

La possibilité de travailler à l’extérieur dans des espaces de travail collaboratifs a initialement été plébiscitée par les travailleurs free-lance. Ce mode de fonctionnement favorisant l’interaction sociale. Le partage de connaissances, la capacité à développer son réseau, a rapidement séduit ce type de travailleurs habituellement coincés à la maison.

Les grandes entreprises y trouvent toutefois leur compte elles aussi. Eric Supplisson, Directeur immobilier du groupe Thalès précisait récemment la nécessité pour son entreprise d’aller chercher les talents où ils se trouvent. Les lieux de coworking sont un nid de compétences au sein desquels les grandes entreprises n’hésitent plus à faire leur « marché » pour y trouver des collaborateurs talentueux.
Pour certaines d’entre elles, ces espaces externes sont aussi extrêmement pratiques, pour réaliser des entretiens de recrutement, faire un point avec les collaborateurs itinérants en région.

Cette clientèle de grandes entreprises est donc une nouvelle source pour les espaces de coworking classiques ou les hôtels.

Les avantages de l’hôtel pour le coworking

Au contraire des espaces coworking de plus en plus formatés, les hôtels permettent de choisir son environnement et son univers. Selon le client à rencontrer, on pourra adapter le cadre et choisir entre un trois ou un cinq étoiles (peut-être en fonction du montant du contrat espéré…).

On pourra aussi sans doute plus facilement choisir un lieu géographique approprié, car des hôtels il y en a partout là où on en a besoin.

On s’épargnera aussi la problématique des abonnements aux espaces coworking, plus aussi flexibles qu’au départ. Il est en effet souvent assez difficile de réserver pour deux heures ou une demi-journée lorsque l’on n’est pas abonné, alors qu’à l’hôtel il est possible de le faire pour la durée de son choix même en s’y prenant au dernier moment.

On pourra aussi tirer parti du fait qu’aujourd’hui, certains hôtels pensent totalement leur espace en fonction de ce critère du travail. Si le décor est agréable et cosy, toute la logistique suit puisqu’ils offrent un wifi de qualité, l’accès aux outils nécessaires (imprimante, copieur, scanner), et bien sûr l’excellent service qu’ils ont l’habitude de proposer à leurs clients. En cas de contrat signé à l’hôtel, vous n’aurez aucun problème pour commander le champagne.

Le monde d’après sera-t-il celui du coworking à l’hôtel ?

Si MerciFelix.com propose d’ores et déjà son offre sur Paris, l’hôtellerie s’organise. Le groupe Logis Hotels ambitionne de son côté de devenir le leader européen des espaces de coworking.
Cette chaîne de restaurateurs-hôteliers comprend 2300 hôtels dans 8 pays. L’ambition affichée est aussi de satisfaire aussi bien la clientèle individuelle que les grandes entreprises.

On constate donc clairement que l’hôtellerie s’organise. Elle l’a toujours fait depuis les premières tavernes de Mésopotamie, en passant les « hospitalités » du moyen-âge jusqu’aux plateformes de réservations actuelles. Les offres s’adaptent, les hôtels s’organisent. Faisons des paris, que proposeront-ils après les possibilités de coworking ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *